header banner
Default

Le ski 26 avalanches ont eu lieu en trois jours dans les Alpes du Nord, ce qui constitue une situation dangereuse avec des risques élevés


Table of Contents

    Lundi 13 mars, l’homme d’affaires Guillaume Mulliez est mort dans une avalanche au mont Thabor. Dans les Alpes du Nord, les avalanches sont nombreuses ces derniers jours. Face à cette situation exceptionnelle, il est recommandé aux skieurs et randonneurs de faire preuve de la plus grande prudence en montagne.

    Nouveau drame en montagne lundi 13 mars. Guillaume Mulliez, 61 ans et membre de la famille du fondateur du groupe Auchan, est mort dans une avalanche au mont Thabor, sur la commune de Modane en Savoie. Dans la même journée, une deuxième coulée en Maurienne a enseveli un skieur, miraculeusement secouru par les secouristes et les pisteurs en montagne après 35 minutes sous la neige.

    Depuis quelques jours, les avalanches se font nombreuses dans les Alpes du Nord. Le site data-avalanche dénombre pas moins de 26 avalanches depuis le 10 mars dont la majorité a eu lieu le week-end du 11 au 12 mars. Le risque d’avalanche était alors de 4 sur une échelle de 5 dans les massifs du Beaufortain, de la Vanoise, de la Haute-Tarentaise, mais aussi en Maurienne et en Haute-Maurienne. En ce début de semaine, le risque reste élevé : il est de 3 à 4 dans plusieurs massifs des Alpes selon le bulletin de Météo France.

    "Les avalanches des derniers jours sont exceptionnelles", commente Stéphane Bornet, directeur de l’association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches (Anena) et ancien formateur en nivologie et déclenchement d’avalanches. "Elles sont liées aux conditions, toutes autant exceptionnelles, de cet hiver. Elles surviennent suite à une longue période sans neige", explique-t-il. "La nouvelle neige est tombée en abondance, avec beaucoup de vent, sur une surface qui était constituée de grains anguleux, ne permettant pas à cette nouvelle neige de se marier avec le grain au sol". 

    Dans certains versants sud, exposés au soleil, la neige fraîche tombe directement sur le sol, "ce qui en cas d’avalanche va emporter tout le manteau neigeux", indique le directeur de l’Anena.

    Ainsi, la plus grande prudence est recommandée aux skieurs et aux randonneurs. "Dans les jours qui viennent, les conditions vont être très dangereuses. Les précipitations en cours tombent relativement bas, la limite pluie/neige est à 1000 mètres et la neige repose directement sur le sol", indique Stéphane Bornet.

    Prudence et humilité sont les maîtres-mots. Les gens veulent aller skier, car ça fait longtemps qu’on n’a pas eu de neige fraîche, mais renoncer, c’est surtout la possibilité d’y retourner.

    Stéphane Bornet, directeur de l'Anena

    Dans ces conditions, il est préconisé de s’équiper correctement, de ne pas sortir des pistes et de se rapprocher de professionnels de la montagne et des guides. "Quand on est en montagne, seules les stations sont sécurisées. Le mieux reste de patienter le temps que ça se stabilise, car les risques sont trop importants et les avalanches peuvent se déclencher sur tous les massifs". 

    Sources


    Article information

    Author: Susan Schmidt

    Last Updated: 1698590403

    Views: 654

    Rating: 4.8 / 5 (118 voted)

    Reviews: 88% of readers found this page helpful

    Author information

    Name: Susan Schmidt

    Birthday: 2009-07-08

    Address: 4016 Benson Turnpike Suite 215, Xavierfurt, MN 79009

    Phone: +3503754455329472

    Job: Sales Representative

    Hobby: Puzzle Solving, Beer Brewing, Rowing, Gardening, Archery, Bird Watching, Calligraphy

    Introduction: My name is Susan Schmidt, I am a proficient, bold, unswerving, brilliant, vivid, intrepid, striking person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.